Osons la fraternité : des vidéos pour découvrir les initiatives du territoire

Vidéos diocèse d’Angers

Dans la lignée de Diaconia 2013 et en lien avec les orientations missionnaires 2018-2028 du diocèse d’Angers, comment faire connaître les actions de solidarités et de fraternité sur notre territoire ? Le projet "Osons la fraternité" propose de faire découvrir ces initiatives grâce à de courtes vidéos.

Pour Régine Dupont, déléguée épiscopale et responsable du Service "Santé et Solidarité", l’objectif du projet "Osons la fraternité" est "d’aller à la rencontre et de donner la paroles aux acteurs du terrain, accompagnants et accompagnés". C’est encore de "montrer tout ce qui se fait de beau avec les personnes, qui, un moment donné, ont besoin d’être épaulées". Elle insiste sur le fait qu’il ne s’agit pas de "faire pour" mais de "faire avec". "Oser aller vers des personnes différentes, de part leur histoire, leurs difficultés physiques, sociales ou financières, c’est se laisser toucher, c’est accepter une forme de réciprocité, d’enrichissement mutuel".

Mettre en lumière des initiatives locales

En 2015, c’est sur les ondes radios d’RCF Anjou que que le projet commence. L’émission "Osons la fraternité" propose des témoignages d’acteurs et met en lumière se qui se vit sur le terrain. La volonté de l’équipe est de montrer comment la fraternité peut se vivre concrètement, et comment chacun peut devenir acteur, à son échelle.

Rapidement se pose la question de mettre en place un dispositif plus simple et accessible qui permette une large diffusion des initiatives. Le format vidéo est adopté, en alliant reportages et témoignages. En janvier 2019, Tom, 18ans, est embauché en service civique et le service "Santé Solidarité" lui confie le projet. Quatre films sont réalisés, prêts à être diffusés sur la chaîne Youtube et sur le site internet du diocèse.

Montrer les liens qui se tissent

"J’ai rencontré plein de personnes, j’ai découvert un monde que je ne connaissais pas" témoigne Tom, titulaire d’un bac en audiovisuel. La caméra de Tom se fait discrète pour filmer les temps d’échanges, de partage, de convivialité lors d’événements qui ont pour objectif de faire grandir la fraternité, d’apporter un soutien ou de rompre avec la solitude.

"Je veux qu’on voit qu’il y a du lien entre les gens. Comme je ne peux pas toujours filmer les visages, je tente de faire passer les émotions par les gestes, les mains, les accolades. Je cherche à rendre compte des liens qui se tissent, même entre des personnes très différentes" explique Tom.

La dynamique incroyable de la fraternité

Le jeune homme en service civique en est convaincu : " des rencontres peuvent changer la vie !". "Ces vidéos font connaître des événements en apparence anodins, méconnus, et qui pourtant peuvent être très important pour ceux qui les vivent. C’est une dynamique incroyable que celle de la fraternité !"
Tom poursuit : "Pour ceux qui regardent une vidéo, savoir que cette initiative existe peut changer quelque chose dans leur façon de penser et d’agir. La diffusion par internet de ces scènes de rencontres et d’échanges peut casser des distances, rapprocher". C’est le pari des vidéos "osons la fraternité". A vous de les faire connaître.

Journée de la pastorale des personnes handicapées (PPH)

Peu importe nos forces, nos faiblesses : tous dans la même direction !

Le 30 Mars 2019 a eu lieu la journée annuelle de la Pastorale des Personnes Handicapées au centre Saint-Jean. Personnes en situation de handicaps, proches et professionnels ont pu se retrouver dans un cadre chaleureux et festif pour célébrer ensemble la diversité.

Articulée autour de plusieurs ateliers créatifs ; dessins, peintures, enluminures, musiques ou encore danses, la journée a permis aux participants de tisser et d’entretenir des liens. Dans un fourmillement, qui a commencé vers 9h30 autour d’un café et l’accueil des différentes structures et fini sur une célébration eucharistique à 17h, les personnes touchées de près ou de loin par le handicap ont pu partager de nombreux moments.

La journée de la PPH est là pour rappeler que nous pouvons tous aller dans la même direction, peu importe nos forces et nos faiblesses. Nous avons pu constater le bienfait ambiant délivré par ce temps de rassemblement. Chaque année, cette journée rapproche et uni ! Une initiative solidaire que l’on se doit de mettre en lumière dans « Osons la fraternité » !

Repas partagé - Paroisse Saint-Joseph à Angers

Des repas partagés à la paroisse Saint-Joseph (Angers)

Environ tous les deux mois, la paroisse St-Joseph organise un repas partagé. À destination de personnes en situation de précarité et plus particulièrement de migrants, les bénévoles se chargent de préparer divers plats autour desquels tout le monde se retrouve le dimanche.

Nous vous présentons donc Armelle Lecomte, bénévole à la paroisse St-Joseph, à l’origine des repas partagés. Pour elle, ce n’est pas grand chose. Mais elle est aussi consciente que c’est la somme de petites actions qui font le bien de tous. Durant ce dimanche, où les participants commencent à arriver vers midi, on essaie de faire tomber les barrières. Peu importe la langue natale, les croyances, la classe sociale ou l’âge les gens sont là pour partager et apprendre à se connaître. Et à vrai dire, ça fonctionne plutôt bien. Nous sommes arriver avec un oeil neuf, mais certains semblaient déjà se connaître. Le repas partagé de la paroisse St-Joseph est source de lien. D’après Haïfa Sapho, traductrice professionnelle oeuvrant lors de ce dimanche, c’est un endroit où l’on peut se sentir à sa place, comme au sein d’une famille. Les habitués sont ravis de se retrouver et d’accueillir les nouveaux. C’est aussi un endroit où les messages urgents peuvent être dits et entendus. Pendant le dimanche où nous étions présents, le micro n’a pas mis longtemps à se retrouver entre les mains de deux jeunes hommes pour qu’ils expliquent la situation complexe et invivable du pays où ils sont nés. En résumé, le repas partagé de la paroisse St-Joseph est un lieu humain et chaleureux. Un endroit qui mérite de l’attention, tout comme ses organisateurs, des héros anonymes, mis en avant à travers les vidéos « Osons la fraternité ».

Tissons la fête - Paroisse Saint-Martin-des-Champs